fbpx

Episode 2/6 : Aimer son Projet

main appliquée, plan construction

A cet instant, s’est jouée une partie importante. Devait-on choisir quelque chose qui nous plaisait ou qui devait séduire nos prospect et client.e.s ? 

Quoiqu’en réalité, nous n’avons pas nécessairement perçu ce questionnement au moment de la création du site en lui-même. Pour une simple et bonne raison : notre prestataire nous a permis de vivre les choses de façon fluide. Il visait notre satisfaction tout autant que celle des personnes à toucher. C’était son rôle. (Nous en parlerons dans l’épisode 5)

En fait, ce questionnement est plutôt intervenu au moment de la rédaction de ce cycle d’article, pour identifier ce qui était le plus important, et ce qui le sera dans votre propre projet.

Doit-on aimer ce que l’on propose avant même de savoir si cela va plaire à nos client.e.s ?

Répondre Oui signifie clairement que nous allons à l’encontre de l’adage selon lequel le client est roi.

Et pourtant, nous allons quand même répondre par un Oui.

Car nous l’avons construit pour Nous en première intention. Nous avons souhaité que notre site soit à la fois : Beau à nos yeux, Pratique pour notre prise en main, et Utile pour notre désir de partager.

Ceci pour une seule raison : en réunissant ces critères, ce serait un gage de réussite à différents niveaux.

  • ✅Avoir plaisir à y travailler dessus: l’alimenter, créer du contenu pour partager autour de nos expertises
  • ✅Eprouver de la fierté d’avoir réussi à mettre en lumière notre mission pour la diffuser le plus simplement possible.
  • ✅Apprécier de présenter un média qui ressemble à notre façon de penser : Simplicité et Transparence. Efficacité et Fluidité.

Y’a-t-il un enjeu réel si nous n’aimons pas notre projet ?

Une fois de plus, Oui.

Dans le précédent article (que vous pourrez retrouver dans la section Articles reliés), nous abordions cette notion de mission et des questions à se poser. Il est absolument nécessaire de faire la distinction. Il est tout à fait possible de définir sa mission facilement et d’avoir compris ce qui nous appelait là-dedans mais dans le même temps, ne pas avoir de plaisir à y travailler… On ne parle pas simplement de tâches à effectuer que l’on repousse, mais de bien plus.

Il y a des conséquences à ne pas aimer ce que l’on fait : s’essouffler, se lasser, fuir, s’enfoncer dans des tâches peu stimulantes, accumuler et… tout ceci se ressentira dans vos relations aux client.e.s, prospects. 

 

Puis il y a un avantage évident à aimer son projet (et ce que l’on fait par extension) : sentir une énergie tout à fait particulière. Au lieu de faire les choses mécaniquement parce que c’est “comme ça”, vous sentirez l’envie d’innover, de donner une dimension différente et donc forcément plus riche. Au lieu de laisser vivoter votre activité, vous aurez une attention particulière à son développement. Vous déploierez un intérêt particulier et connaîtrez ce fabuleux phénomène de créer des ponts entre ce que vous apprendrez par ailleurs et votre propre projet. La serendipité. 

 

Et si nous allons plus loin dans la qualité de ce que l’on fait, qui bénéficiera de cet enthousiasme ?

 

La suite au prochain épisode …

Cycle d’Articles.

En quoi la création de notre site constitue un parallèle intéressant avec l’accompagnement dans la création ou le développement d’un projet ?

 

  1. Définir sa mission. 
  2. Aimer son projet. (Actuel)
  3. Penser aux usager.e.s. (Prochainement)
  4. Se raconter au mieux. (Prochainement)
  5. S’entourer et faire confiance. (Prochainement)
  6. Diffuser son message. (Prochainement)

 

Les actualités du site

    Plus d'actualités


    Les actualités facebook

    Contacter la FIPAC

    Une solution vous intéresse ?
    Prendre rendez-vous, déclarer un sinistre, demander un conseil …

    Nous vous répondons sous 48h.

    Nous trouver

    Immeuble Cap Normandie
    rue Ethel Barrau – Normandie
    BP 1341
    98845 Nouméa
    Nouvelle Calédonie

    Nous contacter

    Tél : +687 457 456

    Notre page Facebook

    FIPAC.FinanciereDuPacifique