fbpx

Définir son produit, c’est construire des fondations

postit processus

Dans les questions suivantes, vous aurez des réponses définies, d’autres qui vous semblaient évidentes mais évolueront, et d’autres auxquelles vous ne pensiez pas encore… 

Le principal est de les avoir en conscience pour définir votre produit et votre approche, pour avancer dans votre projet et lui donner de l’assise.



4 critères

UTILITÉ :

  • A quoi sert-il : Est-ce un produit pour un usage régulier ? particulier ?
  • Pour un usage spécifique ?
  • A qui est-il destiné : pour une clientèle repérée ? ou tout public ?
  • Y’a-t-il des restrictions d’utilisation selon l’âge ?

RARETÉ

  • Est-ce le fruit d’une série ? Faut-il investir pour permettre une automatisation future ? Sera-t-il possible d’optimiser cette production ?
  • De créations uniques selon votre inspiration ? Accepterez-vous de reproduire une création sur demande ?
  • De commandes personnalisables selon idée des client.e.s?
  • D’une association de plusieurs ou toutes ces possibilités ?
  • Y’aura-t-il des frais supplémentaires à la personnalisation ?

NOUVEAUTÉ

  • Votre produit existe-t-il déjà ? En quoi est-il innovant ?
  • Ici et/ou à l’étranger ? Quels retours sur expérience avez-vous trouvé ?
  • Votre produit est-il pérenne ? Ou répond-il à un effet de mode ?
  • Sera-t-il évolutif ?

RENTABILITÉ

  • A quelle gamme appartiendra votre produit ?
  • Y’aura-t-il des déclinaisons pour s’adapter à tous les budgets ?
  • Quel est votre happy price ?
  • Est-il jetable ? renouvelable ?
  • Votre produit est-il recyclable ? Demande-t-il un traitement particulier ? A quel prix ?


4 paramètres

LE TEMPS

  • Quel est le délai de fabrication en cas de production en série ?
  • Et en cas de produit unique ou de personnalisation ?
  • Allez-vous assurer la distribution, la vente, la communication, si oui : quelle est la répartition du temps prévu ?
  • Quel est le délai d’acheminement jusqu’à vos points de distribution ?

L’ARGENT

  • Quel est le coût de la matière première ?
  • Y’a-t-il une transformation ? A quel degré ? Comment la valoriser ?
  • Y’a-t-il des appareils de production avec la nécessité d’une maintenance ? A quel prix ? Des pièces de rechange sont-elles disponibles ? Dans quel délai ?
  • Comment allez-vous financer cette production ?
Pour être financé.e, lire ici

L’ENERGIE

  • Qui a la technique et/ou la connaissance pour la production ?
  • Y’a-t-il une alternative en cas d’absence de cette personne ?
  • Y’a-t-il besoin d’une formation particulière ?
  • Est-ce un procédé à protéger de la copie ?

L’ORGANISATION

  • Y’a-t-il des points bloquants déjà connus dans le processus ?
  • Quelles sont les tâches annexes nécessaires à la production elle-même?
  • Est-ce qu’il est possible d’automatiser certaines tâches à terme ?
  • Y’aura-t-il des activités à déléguer ? Dans quel domaine ?
Lorsque la délégation de démarches administratives devient un outil de gestion optimisée, lire la suite...


4 idées

POSEZ À PLAT

Que ce soit sur un grand tableau blanc ou à l’aide de vos post-it habituels sur une surface vide, retrouvez-vous seul.e autour de votre produit. L’idée est de vous libérer des contraintes de l’espace pour laisser toutes vos idées s’exprimer et s’écrire.

Y compris celles que vous jugez ridicule au départ, notez-les car en soi, rien est ridicule mais des liens peuvent vous surprendre et enrichir vos idées à posteriori.

TRIEZ

  • Regroupez celles qui se rejoignent par domaine (Production, vente, distribution, communication, …).
  • Liez celles qui permettent de s’affiner entre elles.
  • Ecartez celles qui répondent à d’autres objectifs,
  • Jetez celles qui sont hors-champ et ne serviraient qu’à votre procrastination.

SOUMETTEZ À UNE PERSONNE DE CONFIANCE

Un regard extérieur offre une perspective que vous ne pouviez avoir puisque par définition, il vous est étranger. Ces avis vous permettent de poser les questions différemment et d’étoffer ou bien d’affiner des points-clefs. Ils vous permettent également de trouver d’autres questions et d’autres réponses.

Assurez-vous de la sincérité de cette personne envers vous, c’est-à-dire d’une absence d’intérêt autre que celui de vous aider. Une neutralité bienveillante est une qualité précieuse chez votre interlocuteur, interlocutrice.

TESTEZ

Plus vite vous testerez l’appétence de votre clientèle-cible au travers de sondage, d’échantillons, de prototypes etc… plus rapidement vous obtiendrez des échecs… qui enrichiront votre expérience.

Pourquoi parlons-nous d’échecs ? Car cela nous permet de vous transmettre l’idée qu’il n’y a pas forcément de connotation négative dans les échecs. Tout dépend ce que l’on en fait, et ils peuvent donc donner lieu à beaucoup d’apprentissages.

Il faut savoir que les échecs sont très imprégnés dans l’enseignement français, bien moins dans les pays anglophones. Au contraire, ils seront valorisés comme des tremplins pour réussir mieux la fois suivante. Ainsi, des banques préfèrent prêter à des personnes qui ont déjà eu des projets même si elles n’ont pas abouti à un franc succès car elles considèrent que les personnes auront appris.

Lire aussi : Aimer son projet

Les actualités du site

    Plus d'actualités


    Les actualités facebook

    Contacter la FIPAC

    Une solution vous intéresse ?
    Prendre rendez-vous, déclarer un sinistre, demander un conseil …

    Nous vous répondons sous 48h.

    Nous trouver

    Immeuble Cap Normandie
    rue Ethel Barrau – Normandie
    BP 1341
    98845 Nouméa
    Nouvelle Calédonie

    Nous contacter

    Tél : +687 457 456

    Notre page Facebook

    FIPAC.FinanciereDuPacifique